Cinq dépliants en français

Nous offrons cinq dépliants en français : 1. Notre-Dame du Perpétuel Secours ; 2. La Dignité de l’Immaculée ; 3. Notre-Dame du Bon Conseil ; 4. Notre-Dame de la Merci ; 5. St Louis Grignion de Montfort et st Maximilien – Les Apôtres de la fin des temps.

 

  1. Notre-Dame du Perpétuel Secours

Parmi les chrétiens, l’appellation de « Mère du Perpétuel Secours » est l’un des vocables les plus connus de la Mère de Dieu, spécialement parmi les plus nécessiteux et les plus affligés qui ressentent le besoin d’amour et de protection.

En 1876, le pape Pie IX fonda dans l’église de Saint-Alphonse une Archiconfrérie sous le titre de Notre-Dame du Perpétuel Secours.

L’image de Notre-Dame du Perpétuel Secours était vénérée depuis longtemps sur l’île de Crète. Un marchand acquit l’icône de Notre-Dame du Perpétuel Secours de cette île, et l’a fit expédier à Rome vers la fin du XVe siècle. Au cours du voyage, une terrible tempête survint, menaçant la vie de tous ceux qui se trouvaient à bord. Les passagers et l’équipage prièrent notre sainte Mère et furent sauvés.

Télécharger

 

 

  1. La Dignité de l’Immaculée

St Jean l’Évangéliste, en extase sur l’île de Patmos, contempla une vision des plus extraordinaires. Il nous raconte qu’il vit “une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds et une couronne de douze étoiles sur sa tête” (Apoc. XII, 1). Qui est cette femme ? L’Immaculée.

Ses enfants, ses chevaliers, s’engagent sous sa bannière ; ils sont sa « propriété et possession » et représentent la petite armée qui subit l’épreuve suprême, et qui seront enfin victorieux contre les forces supérieures Elle qui lui font face, car « à la fin, mon Cœur Immaculé triomphera ! »

St Maximilien Kolbe voulait que les Cités de l’Immaculée deviennent des universités et des académies mariales, qui élaboreraient en permanence les enseignements de l’Église pour la plus grande gloire de Dieu et pour le plus grand bien des âmes.

Télécharger

 

 

  1. Notre-Dame du Bon Conseil

Les annales qui remontent au règne de Paul II (1464–71) relatent que l’image de Notre-Dame, tout d’abord appelée « La Madonna del Paradiso », à présent mieux connue sous le nom de « Madonna del Buon Consiglio », apparut à Genazzano, une ville près de Rome, le jour de la St-Marc, le 25 avril 1467, dans la vieille église de Sainte-Marie, confiée aux soins des Augustiniens depuis 1356.

Selon la tradition, elle viendrait d’Albanie. L’image avait en effet disparu de son église d’origine, et un espace vide de la dimension exacte de l’image était toujours visible dans l’église albanienne.

L’icône qui est peinte sur une fine feuille de plâtre fut observée suspendue dans les airs sans le moindre support apparent ; ainsi, la tradition raconte qu’on aurait pu entourer l’image d’un cerceau sans le toucher.

Le pape Paul II ordonna une enquête rigoureuse de la nature miraculeuse de l’image et des évènements entourant son arrivée à Genazzano.

Télécharger

 

  1. Notre-Dame de la Merci

Parfois Notre-Dame de la Merci est représentée tenant le scapulaire de l’Ordre.

En tant qu’ordre mendiant, les religieux demandaient des dons pour rassembler des fonds afin de payer les rançons.

Quand les souverains chrétiens reconquirent plus de territoire de la péninsule ibérique, une partie fut cédée aux Mercédaires.

Ils partagèrent leurs fonds en trois : pour délivrer les prisonniers, pour permettre la subsistance de l’Ordre et pour aider les pauvres.

La Vierge était souvent représentée tenant deux sacs de pièces, représentant les rançons collectées. Sur d’autres représentations, Elle tient le sac de pièces dans une main et le scapulaire de l’autre.

Télécharger

 

  1. St Louis Grignion de Montfort et st Maximilien – Les Apôtres de la fin des temps

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort et saint Maximilien Kolbe ont puisé ensemble à la source de toute force et du courage : ils mirent toute leur confiance en Notre-Dame et Lui furent parfaitement obéissants en tout ; être toujours, partout, totalement à ELLE sera ce qui compte !

L’aspiration de saint Louis était de rapprocher les hommes de la Sainte Vierge et ainsi de leur montrer le chemin le plus court vers Jésus : un amour d’enfant et une confiance en l’aide qu’apporte l’Immaculée.

Avec son cœur plein d’amour innocent pour Marie, il avait un désir et un but uniques dans sa vie : rendre gloire à l’Immaculée et L’aimer le plus chaleureusement possible.

Télécharger